Le Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) fermera ses portes fin novembre 2013 pour trois années de travaux de rénovation. Lorsqu’il les rouvrira, en mai 2016, il aura considérablement changé d’aspect. Denys a été mandaté pour la rénovation complète au début d'Août.

Cette rénovation était urgente. Le bâtiment public date de 1910 et, s’il respire encore un charme qui lui est propre, son infrastructure n’est plus adaptée aux nécessités d’un musée moderne. Les dernières grandes adaptations remontent à l’Expo 58, soit il y a plus de 50 ans.

L’exposition permanente a, elle aussi, fortement vieilli et contraste avec les expositions temporaires en phase avec l’actualité des collections et de la recherche scientifique. Une rénovation en profondeur et une modernisation s’imposent.

La rénovation du bâtiment public débutera en 2013. Le musée sera alors doté d’une infrastructure contemporaine et d’une nouvelle trame générale. Sa réouverture est prévue pour mai 2016. Pendant la fermeture du musée, l’institut scientifique continue à fonctionner normalement.
 

La rénovation du bâtiment du musée et la construction du nouveau pavillon d’accueil seront les premières réalisations visibles. L’exécution du masterplan pour l’ensemble du site se poursuivra ensuite avec les bâtiments qui hébergent actuellement les sections scientifiques. La finalisation du projet est prévue pour 2020. Un projet qui, dans sa totalité, constitue un véritable défi.
 

L’ensemble de la rénovation se déroule sous la commande de la Régie des bâtiments, en étroite  concertation avec le musée. Après le lancement d’un appel d’offre public, le contrat a été attribué en 2007 à l’association temporaire Stéphane Beel Architecten (TV SBA).